Page de post

Idéalement, ce serait le titre du post en question qui serait ici. Bientôt!

XPcial : Avis du Dell XPS 9510


Les laptops Dell XPS sont souvent comparés aux MacBooks d’Apple en tant que meilleurs – si ce n’est pas uniques – remplaçants adéquats de ceux-ci. Pour mériter cette désignation, il faut prévoir un ordinateur portable Windows véritablement haut-de-gamme aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, qui soit pensé pour être un outil de travail qui ne se positionnera jamais comme un boulet face à son utilisateur, que ce soit figurativement sur le plan des tâches informatiques ou littéralement sur le plan du poids. Il faut un appareil auquel la première impression est « ils ont pensés à tout ». C’est un défi de taille auquel Dell a tenté de surmonter depuis plusieurs années déjà. Est-ce que ce modèle est une réussite? Voici nos humbles observations après un usage prolongé, consignées dans cet avis du Dell XPS 9510, modèle octocœur avec processeur graphique dédié.


Cet avis s’applique aussi au Dell Precision 5560, sauf concernant l’écran. Il n’y a pas d’option AMOLED sur la version entreprise de cet XPS.


L’XPS 9510 est la version 2021 du laptop phare de 15’’ de Dell. Les changements versus le modèle précédent sont surtout que le nouveau modèle propose les tout-aussi nouveaux processeurs Intel Tiger Lake-H de 45W, tous ayant de six à huit cœurs. Ça, et le nouveau GPU RTX 3050 Ti. Tout ceci pourra vous coûter assez cher, car le prix de base avec les coupons rabais de 10% faciles à acquérir et les spécifications les plus humbles vont aller chercher 1450$ dans vos poches. Les prix grimpent en flèche selon vos ambitions électroniques et peuvent aller chercher dans les 4000$ si vous décidez que vous voulez la configuration maximale. C’est cher, j’en conviens. Nous avons pu utiliser la configuration suivante, qui n'est certes pas la plus chère :


Caractéristiques

XPS 9510

CPU

Intel Core i9-11900H

Composition du CPU

8x Willow Cove @ 2.5GHz, 10nm, jusqu'à 4.9GHz

Stockage

1To M.2 PCIe Samsung PM9A1

RAM

16GB DDR4 3200MHz, Bi-Canal

Mémoire Haute Densité (1x16)

GPU

NVIDIA GeForce RTX 3050 Ti, 4GB GDDR6, TGP de 45W.


Batterie et charge

87WHr, Recharge rapide en 1:30 via USB-C, USB-PD


Lecteurs biométriques

Caméra infrarouge Windows Hello, lecteur d'empreintes digitales (intégré au bouton Power)

Écran

Écran tactile Samsung AMOLED 3154x2160 pixels, 16:10, 400 nits, HDR et Dolby Vision, pas de stylets.


Matériaux

Corning Gorilla Glass 6, conception en alliage métallique indéterminé, carbonate doux à l'intérieur.


Communications

Killer AX1650 (Intel AX201) soudé, WiFi ax (6), Bluetooth 5.1


Ports

2x USB-C avec Thunderbolt 4 + Power Delivery + DisplayPort 1.4, 1x USB-C 3.2 Gen 2 avec Power Delivery + DisplayPort 1.4, prise casque, logement de verrouillage.


Note: Nous avons pu tester deux configurations, soit un modèle avec un processeur i7-11800H et un autre avec un i9-11900H. Nous soulignerons les différences dans la section Performances.


Les spécifications font vraiment envie. C’est clairement un appareil haut de gamme sur papier, et l’usage de matériaux de qualité comme une coque en métal et du Gorilla Glass 6 ne font que renforcer cette impression. Ceux qui se penchent plus du côté puissance pour déterminer la valeur d’un appareil se demanderont que vient faire tout ça tandis que les processeurs Tiger Lake-H 45W et les cartes RTX 3050 Ti sont disponibles à partir de 1300$ dans des ordinateurs portables dits « de jeu ». J’espère pouvoir apporter la réponse mais soyons bien clairs : ceci n’est en aucun cas un ordinateur de jeu, mais bien un outil polyvalent.


| Dans la boîte


Inclus avec l’appareil, nous avons une boîte dotée d’aimants. Je le souligne car Samsung avait l’habitude de faire pareil sur ses anciens appareils, dont notamment le Samsung Galaxy S7/Edge. Ce détail de qualité donne le ton pour la suite, même si nous convenons que ce n’est pas le détail le plus utile au monde. Sous l’appareil tout emmitouflé d’un film de plastique, nous avons droit à un chargeur USB-C de 130W. Ce chargeur n’est pas conforme aux normes USB-PD car au moment de sortir l’appareil, la norme USB-PD permet un maximum de 100W. Une version prochaine de la norme prévoit le support de jusqu’à 240W pour un chargeur USB-PD conforme. Après cela, nous avons un adaptateur USB-C vers HDMI 2.0b et USB-A, tout cela pour compenser l’usage exclusif de l’USB-C sur l’appareil. C’est très prévenant de la part de Dell d’inclure un tel appareil avec chacun de ses XPS, même si un seul port USB-A, c’est assez limité. Finalement, nous avons une très mince documentation contenant des informations basiques concernant la garantie et autres. Un code QR est disponible pour vous aider davantage.

Soulignons que Dell clame utiliser uniquement des plastiques recyclés dans ses emballages, incluant une certaine partie directement récupérée depuis les océans. Dans le cas présent, la teneur en plastique océanique est de 25%.


| Design, matériaux et prise en main


Le modèle 2021 du populaire XPS 15 possède un design identique au modèle 2020, lui qui fût le premier redesign majeur depuis 2015 de la série. Est-ce un problème? Jugez-en vous-même :


De mon avis personnel, je vois difficilement en quoi ce design aurait dû être révisé cette année. Nous avons le modèle noir avec la base de fibre de carbone. Il existe un modèle blanc avec une base de fibre de verre. Vous l’aurez sûrement déjà remarqué si vous avez vu d’autres avis de l’XPS 9510 en ligne. Ce sera aussi cette couleur qui sera mise en vente chez certains détaillants comme BestBuy, plus tard cette année si tout se passe bien. Autrement, vous pourrez toujours choisir la couleur qui vous convient le plus en ligne. Je pense que le modèle noir offre un meilleur contraste pour les touches et le rétroéclairage. Le modèle blanc est trop blanc, toujours selon moi. Les surfaces métalliques sont d’une couleur que Dell qualifie de Platine. Le modèle blanc offre des surfaces encore plus blanches! J’aime bien les deux tons qui contrastent. Cela donne l’impression que l’appareil est encore plus mince qu’il ne l’est réellement en examinant ses côtés. Pourtant, il est très mince au départ à 18mm à son point le plus épais.

Le modèle noir propose une base de fibre de carbone, comme énoncé plus haut. L’effet est réussi et donne certainement à cet appareil un aspect unique.


La sensation au toucher donne l’impression que l’appareil est recouvert d’une fine couche de caoutchouc, ce qui n’est pas pour me déplaire. Seul inconvénient, ce fini accumule avec plaisir les traces de doigts. La zone des haut-parleurs supérieurs propose le même matériau, sauf sans le motif, afin d’y accommoder la multitude de fentes pour laisser les sons vous envahir, dont nous vous parlerons plus longuement plus tard. Le modèle blanc propose une sensation plus rugueuse, moins adhérente et plus résistante aux traces de doigts.


La construction métallique repose sur un métal ou un alliage inconnu. Impossible de l’identifier avec certitude, les informations en ligne clamant tour à tour que c’est soit de l’aluminium, soit du magnésium. J’adore la sensation au toucher du métal employé. Il ne semble nullement être trop léger pour sembler fragile lorsque pris en main, ce qui est excellent. Cependant, à seulement 2kg, l’appareil est léger et facilement transportable à une main.


L’écran propose des bordures extérieures aussi épaisses que la bordure inférieure du Note20 Ultra. Ça veut dire « très minces ». Cela permet à l’appareil de proposer un écran de 15.6’’ dans un corps de laptop de 14’’, avec comme seul compromis que c'est un écran 16:10 dont il est question. Ledit écran est protégé par une couche de Corning Gorilla Glass 6 lorsque les options tactiles sont sélectionnées. Les traces de doigts s’y accumulent très rapidement, toutefois.


Il est évident pour moi que c’est un appareil de très haute qualité. Sa conception physique ne laisse aucun doute planer à ce sujet.

| Écran et Saisie


Justement, parlons de ce fameux écran. Sous sa protection de verre se trouve un très bel écran OLED tactile d’une diagonale de 15.6’’, gracieuseté de Samsung. Il n’y a aucune surprise pour ceux ayant déjà fait connaissance avec cette technologie. Les couleurs sont riches et éclatantes et la réponse de l’image est rapide. À l'extérieur, l'écran est utilisable grâce à son contraste élevé et à sa bonne luminosité, mais il faudra vous assurer d'éviter les reflets, puisque le verre Gorilla Glass 6 n'est pas mat. Même s’il n’est pas aussi lumineux que l’options 4K IPS, les 400 nits sont plus que suffisants pour travailler à l’extérieur. De plus, l’écran supporte la HDR et Dolby Vision. Tout cela, dans une résolution frisant la 4K UHD. Hé oui, Samsung ne produit pas d’écran 16:10 UHD de cette taille, donc nous avons droit à de la « 3.5K ». On jurerait qu’ils ont tronqué un écran UHD 16:9 de 17’’ pour atteindre ce résultat. Mais attention, ne vous laissez pas piéger par cela, l’écran demeure sublime et tout ce qui apparaît à l’écran est très net. La résolution est très élevée et je conçois difficilement qu’une résolution plus élevée améliore quoi que ce soit. L’écran s’ouvre à environ 150 degrés.


Ah oui, l’écran est tactile! C’est bien… mais aussi mal car, voyez-vous, la matrice tactile est visible. De près, c’est relativement visible et cela pourrait en gêner quelques-uns. De plus loin, l’effet est plus facile à gérer. Voyez plutôt :

Note: Vous pouvez télécharger ces images afin de mieux constater le problème.

La Galaxy Tab S7+ qui sert d'écran témoin n’exhibe nullement une pareille matrice, ce qui rend cette situation d’autant plus difficile à comprendre. Mais comme la dernière image le démontre, ce n'est pas si visible que cela sur les écrans blancs.

L’écran tactile supporte la saisie multipoint mais pas de stylets électroniques EMR ou AES. Seuls les stylets passifs à embout en caoutchouc fonctionneront. C’est dommage car c'est aussi quelque chose que la Tab S7+ gère sans problème.


| OLED? Sur un PC?!


Les brûlures d’écran sont couvertes par la garantie de Dell. Même si la technologie OLED a fait d’énormes progrès et que les panneaux utilisés sur les écrans d’ordinateur diffèrent de ceux utilisés sur les téléphones. Je doute du risque réel de brûlures d’écran en dehors des situations d’usage extrêmes affichant la même interface statique pendant des heures et des heures avec la luminosité au max. Si vous l’utilisez sur le bureau Windows, vous pouvez faire que la barre disparaisse automatiquement. Ou bien, vous pouvez faire des pauses de votre travail et regarder une vidéo en plein écran depuis votre plateforme de streaming favorite. De toute façon, si vous ne le faites pas, vous ne ferez pas un usage optimal de l’écran OLED. Économisez avec soit l’écran 4K IPS ou l’écran FHD IPS.


| Saisie

Clavier XPS bilingue canadien et unilingue anglophone.

Il y a aussi un clavier, si vous n’êtes pas fans de l’idée de tout taper sur un écran. Toutes les inscriptions sont rétroéclairées, ce qui est génial. L’actuation des touches procure un retour tactile satisfaisant qui procure l’assurance d’avoir bien activé la touche. C’est un très bon clavier de type Chicklet, même si la puissance du rétroéclairage aurait pu être revue à la hausse. Toutes les inscriptions sont claires et identifiables. Au profit de la taille des touches, il n’y a pas de pavé numérique, ce qui est un compromis que je qualifierai de sensé. Taper y est confortable et la taille avantageuse des touches permet de le faire avec assurance, et donc avec rapidité.


Finalement, quelques millimètres plus bas se trouve le pavé tactile qui répond aux normes Microsoft Precision Touchpad. La saisie multipoint y est supportée et grâce à sa taille avantageuse, tous les gestes à plusieurs doigts sont faciles et agréables à réaliser. Les boutons ne sont pas aussi fermes qu’ils le seraient sur une souris, mais leur actuation est relativement douce et donc plus silencieuse


| Énergie et Endurance


L’endurance de l’appareil ne sera pas optimale à cause de son écran OLED tactile. Dell clame que cet écran consomme environ 12.1W, versus 4.4W sur l’écran IPS FHD de base. L’écran 4K IPS, lui, consomme 10W.


Avec la luminosité à 50%, WiFi activé, navigateur web activé et écran blanc affiché (Travail dans Word), la batterie tient pendant de six à huit heures. Pas mal, mais pas exceptionnel.


Avec un environnement plus mixte (alterner entre Teams et Word, pas en plein écran), la batterie tient environ sept heures avec la luminosité au maximum. Souvenez-vous que le blanc est la couleur la plus exigeante pour un écran OLED. L’écran est assez grand pour afficher une page entière de format standard dans Word à un ratio de 100%, donc vous pouvez n’afficher qu’une seule page et votre bureau en même temps afin d’économiser de l’énergie. Autrement, à 100% de luminosité dans Word (avec navigateur + WiFi activé), vous n’aurez qu’environ 5h d’autonomie.


Inutile de préciser que ces valeurs varieront grandement selon votre usage, vos applications et vos paramètres. Je suis satisfait de l'endurance de l'appareil, qui parvient à survivre à mes journées d'étudiant aux études supérieures qui n'a pas de prise de chargement à sa disposition.

Le bureau d'un ordinateur. Word est au premier plan.
Une solution élégante et agréable pour écrire bien plus longtemps sur batterie. Notes que la page est affichée complètement sur l’écran, à l’exception des marges supérieures et inférieures.

Concernant la recharge, le mode de chargement à vitesse normale prend 2h10 minutes à recharger entièrement la batterie. Le mode ExpressCharge, lui, ne prendra que 1h15. La recharge prendra plus de temps si vous effectuez des tâches exigeantes entretemps, mais le chargeur est toujours en mesure d'alimenter complètement l'appareil.


| Ports, extensibilité et réparabilité


Il n’y a pas beaucoup de place pour adopter une variété de ports USB. Nous n’en avons que trois, tous Type-C, dont deux ports Thunderbolt 4 à gauche. Le troisième port est un port USB 3.2 Gen 2x1 (donc 10Gbps, ne vous cassez pas trop la tête avec leur nomenclature idiote). Un port USB-A ou HDMI 2.1 sans adaptateur aurait été le bienvenu.


Tous ces ports supportent le standard USB-PD, qui permet la recharge jusqu’à 100W, mais aussi le chargeur Dell de 130W. Choisir librement le côté de chargement est certainement un plus. Il y a aussi un logement de câble de sécurité à gauche et pour finir, un port pour écouteurs et un port pour carte SDXC UHS-II très rapide.


Caché derrière huit vis Torx de taille 5 (T5) se trouve l’intérieur du système:

La batterie est gigantesque n’est-ce pas? Elle est aussi amovible avec un peu d’efforts. En fait, presque tout ici est amovible. Dell met à la disposition de tous ses manuels d’entretien en ligne, gratuitement. Pas que tout soit facile à réaliser, mais si jamais la garantie expire et que vous devez remplacer la batterie et les ventilateurs, vous savez au moins que c’est possible et aurez les étapes bien illustrées pour vous. Le monde des smartphones auquel je suis habitué a une aversion maladive quant à ce concept. Une recherche pour « Samsung Galaxy Book Pro Service Manual » ne m’a rien donné, par exemple. Et on oublie les téléphones et tablettes, haha. Ceci n’est pas une particularité de Dell car d’autres constructeurs PC offrent cette documentation pour leurs produits.


Autrement, nous avons deux ports M.2 PCIe, dont un port Gen 4. Ce sont tous deux des ports de taille 2280. Dell inclus un SSD PCIe Gen 3 pour toutes ses configurations, sauf pour la configuration 2TB. Un peu dommage car les SSD Gen 4 sont très utiles lorsqu’utilisés en tant que disques de travail ou même en tant que fichiers d’échange. Le disque inclus est caché derrière un dissipateur thermique. Malheureusement, il n’y a pas de second dissipateur inclus pour l’éventuel deuxième SSD. Il faudra donc s’en procurer un soi-même ou en commander un avec Dell.


Plus haut, nous avons les deux slots pour la mémoire vive. L’appareil prend en charge la mémoire DDR4 à une vitesse maximale de 3200MHz. J'ai facilement pu y installer deux sticks de 16GB afin de nous donner 32GB de RAM en mode bi-canal, mais vous pouvez en ajouter encore plus. Officiellement, 2x32GB est le maximum supporté.


| Performances


Bon, vous avez vu assez de photos du produit et désirez savoir comment cet ensemble compact performe. C’est une question légitime, surtout en tenant compte du fait que c’est un châssis assez petit pour supporter un processeur 45W octocœur complet. Les ordinateurs de jeu aussi petits ou minces arborent plutôt des processeurs 35W quadricœurs afin de conserver des performances optimales, ou effectuent d’autres sacrifices internes comme des haut-parleurs médiocres, moins de slots M.2 ou même de la RAM soudée.


Ordinateurs pris en référence : Acer Predator Triton 300, Razer Blade 14 2021, Alienware x15 R1

À noter qu’aucune différence au chapitre de la performance n’a été remarquée sous Windows 11. Ces tests ont été effectués sous Windows 10 et Windows 11.


Nous avons testé les modèles i7-11800H et i9-11900H. Nous vous avertissons d’emblée que la différence de performance entre ces deux modèles est d’environ 8%. Nous prendrons ce dernier comme référence. Nous avons colligé les résultats de plusieurs tests dans le tableau ci-contre :

Évaluation

Intel Core i9-11900H

Intel Core i7-11800H

Cinebench R23 Mono (30 min)

1550

1500

Cinebench R23 Multi (30 min)

11350

10500

Geekbench 5 Mono

1620

1500

Geekbench 5 Multi

9200

8500

Vitesse moyenne Mono

4.75@28W 4.40@30W

Vitesse moyenne Multi

3.55@70W

3.25@65W


Dans un test de performance soutenue, le i9-11900H maintient une vitesse moyenne soutenue de 4.75GHz en mono-cœur, ce qui est excellent, tout cela en consommant en moyenne 28W. En multicœur, l’appareil tient une vitesse moyenne soutenue de 3.55GHz pour une consommation de 70W. La différence avec l’i7-11800H est assez faible. Par contre, veuillez noter que nous avons conduits ces tests avec de la mémoire vive basse densité (x8) que nous nous sommes procurés après l’achat. La mémoire haute densité (x16) incluse avec l’appareil provoque une pénalité de performance entre 10 à 15% selon les tâches et selon nos tests.


Pour un format aussi compact, la performance est très adéquate. À en croire la liste de tests de Notebookcheck.net pour l’i9-11900H, mes résultats sont en deçà… de laptops de jeu de 17.3’’ plus gros et plus lourds par environ 7 à 15%. C’est peu. Très peu. Et tout à fait impressionnant, selon moi. Il y a bien peu d’espace dans cet appareil pour un système de refroidissement aussi bon que celui d’un vrai ordinateur de jeu donc ce résultat est le bienvenu. Le score en multi pourrait certainement être plus élevé à l’aide d’un système de refroidissement externe mais toute cette puissance disponible dans un format aussi portatif est vraiment impressionnant. Côté i7-11800H, la situation est similaire, avec un score très respectable pour un laptop aussi fin, léger et compact.


Se rendre jusqu'aux vitesses maximales de 4.9GHz/4.2GHz impliquerait une consommation d'énergie très grande pour, finalement, pas grand chose. Rappelez vous que la vitesse de base du processeur est de 2.5GHz sur les huit cœurs à 35W (env. 10W pour le GPU). 1GHz de plus aura coûté 35W et une tonne de chaleur en prime! Les avantages du format vraiment portatif y sont préférables.


Là où le bat blesse, c’est concernant le traitement graphique. En effet, le GPU employé, une NVIDIA RTX 3050Ti au TGP de 45W maximum, est un peu limité. Entre sa vitesse maximale limitée à environ 1700MHz et sa mémoire vidéo de seulement 4GB pour encore une autre année, ce n’est pas le meilleur GPU pour jouer en résolution native sur le magnifique écran qui orne cet appareil. Vous devrez donc baisser la qualité graphique en jeu pour obtenir une expérience fluide. La RTX 3060 offre une performance nettement supérieure mais requiert aussi un TGP bien plus élevé, même si cette carte ne suffit pas non-plus pour jouer en 4K avec les graphismes maximums pour les titres les plus récents. En pleine HD, par contre (ou 1920x1200 en 16:10), la carte se révèle plus que suffisante. Vous devrez essayer par vous-même si vous pouvez aspirer à de la QHD sur certains titres.


Lorsque les deux composants sont utilisés simultanément à leur maximum, la performance totale est limitée. L’appareil n’est tout simplement pas capable de dissiper efficacement toute cette chaleur. Le TDP total du système est d’environ 80W que les deux composants doivent se partager. Si une tâche bénéficie plus de l'un des deux composants, il n'y aura pas de problème. Le processeur est rapide à 2.5GHz x 8 cœurs @ 35W et demeure très rapide en monocœur à 4.75GHz@28W. Il y a bien assez de place pour les 45W du GPU ici.


En tant que coprocesseur, la RTX 3050 Ti accélère grandement les tâches de création graphique et est un atout certain. Ça, plus l’écran OLED lumineux à plage colorimétrique étendue dont la précision est excellente en fait une station de travail graphique portative flexible et polyvalente, excellent pour toute tâche audiovisuelle.


Toutes les sorties vidéos sont gérées par le processeur graphique intégré d’Intel. Cela peut se révéler pratique, par exemple pour enregistrer du contenu graphiquement exigeant sans saturer la carte dédiée déjà limitée. L’inconvénient, c’est qu’il n’y a pas de sortie HDR ou Dolby Vision pour les écrans externes. Ça, par contre, c’est dommage.


| Sécurité et Logiciel

Les options de sécurité sont excellentes. Il y a un lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton d’alimentation et ce dernier est somme toute assez rapide et précis pour fonctionner adéquatement. Ensuite, il y a Windows Hello, qui est en fait un scanner facial épaulé de deux caméras infrarouges. Le système marche assez bien, même s’il me demande parfois de me reculer ou de m’avancer avant de décider que ma position était bonne au départ.


Il y a énormément de logiciels inclus avec le système. L’antivirus McAfee est de la partie et prêt à vous enquiquiner. Soit dit en passant, ne l’achetez pas. Les clients de Bell Internet ont l’antivirus McAfee inclus dans leur forfait. Pour les autres, j’ai toujours considéré Microsoft Defender comme solution antivirale suffisante. Une comparaison de ces solutions sera mise en ligne dans les jours à venir.


Bref, passons. Il y a quatre applications liées aux contrôles de l’expérience audiovisuelle. D’abord, Dolby Access, pour y configurer Dolby Vision. L’appareil n’inclus malheureusement pas Atmos. Suivi de Dell PremierColor, qui permet de configurer les paramètres plus avancés de l’affichage, dont la plage colorimétrique. Ensuite, Dell CinemaColor propose aussi de vous laisser configurer les paramètres de l’affichage, mais de façon plus simpliste. Finalement, il y a Waves MaxxAudio, qui vous permet de gérer tout ce qui est audio avec de bons contrôles.


Pour la maintenance de l’appareil, il y a l’application Dell SupportAssist, qui promet d’exécuter certaines tâches d’optimisation pour vous, pas que je n’aie jamais pu remarquer quelconque bénéfice de celles-ci. Vous pourrez y trouver les dernières mises à jour de divers pilotes pour votre appareil, mais l’application Dell Update s’en occupe aussi. Oui, il y a plusieurs doublons dans l’offre de Dell.


Pour la gestion de l’appareil, il y a Dell Power Manager. Cela permet de régler certaines options qui seraient autrement confinées au BIOS. Les options de chargement sont très, très riches. Vous pouvez gérer comment la batterie se charge (limiter à 80%, charger rapidement, mode adaptatif etc.), quand elle se charge (par exemple, ne pas la charger la nuit) et quand l’appareil ira puiser de l’énergie depuis votre système électrique domiciliaire lorsque branché (le mode Crête). Ce sont des options très bien pensées. Il y a une dernière option importante, soit la gestion thermique. Cela permet de décider ce que vous voulez prioriser : la vitesse, le ventilateur ou la température de surface.


| Logiciels essentiels

Si vous décidez de réinstaller Windows de zéro, je vous recommande de vous procurer les logiciels suivants:

- Dell CinemaColor (PremierColor optionnel pour plus de contrôle)

- Waves MaxxAudio Pro

- Dell Update

- Dell Power Manager (avec son pilote compagnon)

- Pilote Dolby Vision

- Pilotes graphiques Intel et NVIDIA


| Sons et Émissions

Vous en êtes déjà conscients mais les haut-parleurs sont très bons. Le son est puissant et détaillé. Il manque un peu de basses mais c’est certainement l’un des meilleurs systèmes de son audio stéréo disponible sur un laptop. Je n’ai pas pris de mesures à cet effet, ceci n’est que mon opinion subjective sur le sujet. Le son n’est malheureusement pas au niveau de mon casque audio, les Sony WH-1000XM3, surtout à cause du manque de basses. Un autre problème est que le son semble résonner à l’intérieur de l’appareil. Pour certains sons, dont les sons système de Windows, cela cause une dégradation nette de la qualité. La perfection? Malheureusement non.


Côté microphones, la qualité d’enregistrement est adéquate. Cependant, le service Waves MaxxAudio et sa fonction d’amélioration de l’enregistrement nuit subjectivement à la qualité d’enregistrement. Je vous recommande donc de le désactiver.


Lorsque simplement sur le bureau Windows, à jongler entre documents Word et pages Internet, l’appareil est silencieux en demeurant tiède. Si la température augmente un peu, le ventilateur peut s’actionner en ne produisant qu’un très faible bruit. Si vous ne voulez absolument aucun bruit lors de telles tâches et celles légèrement plus exigeantes, le mode Silencieux ralenti un peu le processeur et n’active qu’en dernier recours les ventilateurs, avec pour conséquence d’augmenter légèrement la température de surface. Lorsque vous poussez l’appareil à ses limites, il est bien audible, sans être assourdissant. Il y a un léger bruit électronique, mais beaucoup moins que ce que j’ai pu entendre du Gigabyte Aero 15 XD. Ce dernier était insupportable. En gros, l’XPS est silencieux tant qu’il le peut, et fait du bruit lorsque c’est requis.


| Support

C'est ici que beaucoup de problèmes mineurs peuvent devenir un enfer.


Vous pourrez en lire, des choses sur le support de Dell. Tout comme je pourrais vous en dire long sur le support exécrable de Samsung (Canada). Il m’a déjà fallu les contacter pour divers problèmes et c’est certain que le support technique délocalisé en Inde ou au Maroc, ce n’est pas génial. Au moins, les actions nécessaires finissent par être posées, sans trop devoir argumenter avec eux. Mon précédent laptop Dell Inspiron performance d’entrée de gamme a vu sa carte mère dépérir après trois ans. Un appel et un jour plus tard, le technicien est venu chez moi pour remplacer ladite carte mère en entier, plus la batterie. Le technicien était gentil et courtois et a fait un excellent travail de réparation. Je n’ai pas eu d’autres problèmes à la suite de cette intervention. Et tout cela, en un jour. Cela prendra plus de temps si le technicien doit attendre la pièce, qui lui sera expédiée par voie Express normalement.


J’ai pris pour cet ordinateur la garantie Premium, ce qui inclus les réparations sur place le jour suivant, pour trois ans, un coût total de 200$. Je recommande vraiment d’opter pour la garantie prolongée avec réparations sur place. Je n’ai pas tenté de réclamer la garantie légale avec l’un de mes appareils et ne le ferai pas car mon ordinateur est un outil qui m’est indispensable. J’ai dû faire sans pendant quelques semaines cet été et je le regrette. Si vous avez plus d’un appareil et que vous pouvez vous départir d’un d’entre eux en cas de pépin, pendant disons deux semaines, vous pouvez tenter de réclamer la garantie légale. C’est juste que je ne crois pas qu’ils vous enverront un technicien chez vous pour ce faire. Il est même possible que vous deviez expédier à vos frais l’appareil défectueux. Je sais que Gigabyte a adopté cette politique pour ses produits, même sous garantie, ce qui est parfaitement légal. Je tenterai de contacter Dell pour savoir quelle est leur position vis-à-vis la garantie légale du Québec.


Mais pour moi, les 200$ demandés m’ont été d’une grande aide. Quelqu’un qui vient chez moi dès demain pour remplacer le composant le plus cher de l’ordinateur? Et sans limite de réclamation pendant toute la période couverte? Parfois, la paix s’achète.

À noter que Dell couvre les brûlures d’écran dans sa garantie, selon le représentant Dell auquel j’ai posé la question, ce qui est suffisant dans mon cas pour couvrir l’appareil et son écran OLED. Vous pourrez leur demander vous-même si vous en doutez, mais c’est une excellente chose. Cet écran coûte 500$ à configurer sur un appareil, probablement plus à remplacer.


| Conclusion

Voici donc ce que l’XPS a à vous offrir : Une conception de qualité tout en finesse et en métal, un outil multimédia polyvalent et portatif, un écran qui captera toute votre attention épaulé d’un système de son tout aussi bon et une performance adéquate en restant le plus discret possible. C’est vraiment ce dernier point qui a dû souffrir pour que tous les autres puissent briller. Les appareils plus puissants ont soit des écrans médiocres (en particulier chez les ordinateurs de jeu), des haut-parleurs plats et sans reliefs, une épaisseur et un poids décuplés ou une batterie médiocre. Pourtant, ce sont toutes des caractéristiques essentielles à un ordinateur portable, et c’est bien pour cela que l’XPS 9510 est un excellent ordinateur portable. Le fait que presque toutes les pièces soient amovibles même en considérant sa conception et que le manuel d’entretien offre des indications claires et précises permettra de prolonger sa durée de vie utile le moment venu.


Ceci était notre premier avis d'ordinateur portatif. Si vous avez des commentaires sur l'avis lui-même en plus de commentaires sur l'appareil, n'hésitez-pas à nous en faire part. Nous aspirons toujours à nous améliorer!

Nous prévoyons parler du sous-voltage de cet appareil et de la procédure dans un prochain post. Restez à l'affût!

0 commentaire